Angel Bat Dawid et Tha Brothahood sortent un nouvel album live

Tendances


Chanteur, compositeur et clarinettiste basé à Chicago Ange Bat Dawid a sorti un nouvel album live avec son groupe Tha Brothahood. VIVRE a été largement enregistré le 1er novembre 2019 à la Haus der Berliner Festspiele lors du JazzFest Berlin. VIVRE sera publié sur des formats vinyle et CD en janvier 2021, avec des notes de pochette rédigées par un contributeur de Pitchfork Shannon J. Effinger. Écoutez l’album ci-dessous (via Hymne international).

Tha Brothahood comprend Deacon Otis Cooke (chant, synthé), Viktor Le Givens (chant, instruments auxiliaires), Xristian Espinoza (sax ténor, percussions), Norman W.Long (électronique, synthés), Dr.Adam Zanolini (contrebasse, basse guitare, sax soprano, flûte, percussions), Isaiah Collier (batterie) et Asher Simiso Gamedze (batterie), avec Angel Bat Dawid comme chef d’orchestre.

Un communiqué de presse pour VIVRE révèle qu’Angel et les membres du groupe étaient en route vers l’aéroport de Chicago lorsqu’ils ont appris que Viktor Le Gives avait été hospitalisé après s’être évanoui dans la rue. Quand il est arrivé, tous ses effets personnels avaient disparu. Lorsqu’ils sont arrivés à Berlin, le manager du groupe a contacté l’équipe de production de JazzFest Berlin pour les informer de la situation, et la réponse initiale aurait été: «Si vous ne trouvez pas de remplaçant, nous devrons réduire vos frais.»

«Cela a vraiment mis un frein à mon esprit d’avoir à gérer cela quelques heures avant de jouer», a déclaré Angel dans le communiqué de presse. « Putain, comment cette réponse est-elle acceptable n’importe où?! » Elle a continué:

J’ai des problèmes en général sur la façon dont les artistes sont traités parce que je vois une différence dans la façon dont les gens de la technologie traitent les femmes et les artistes de couleur…. Je l’appelle. Une grande partie du racisme et des choses dont je parle sont imprégnées de microagressions et sont si subtiles et peuvent passer inaperçues. Mais toutes ces choses arrivent souvent et c’était très évident au festival…. Oui, je suis hyper sensible à toute infraction que je vois, ressens ou observe en matière de racisme, et je ne le fais plus passer pour une sur-sensibilité mais une opportunité de dénoncer le racisme intellectuel et structurel qui est encore bête laide, en particulier dans le monde de la musique européenne.

.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *