ANOHNI couvre «I Will Survive» de Gloria Gaynor: Écoutez

Tendances


ANOHNI a publié une version studio de sa reprise du classique de Gloria Gaynor «I Will Survive». Comme elle le partage dans une déclaration dans la description de la vidéo YouTube, la chanson était un aliment de base en direct pour elle au début de sa carrière. Le clip vidéo d’accompagnement a été filmé dans les années 1990 et présente ANOHNI ainsi que la défunte artiste et activiste transgenre Chloe Dzubilo. Regardez ça ci-dessous.

Ailleurs dans la déclaration, ANOHNI révèle qu’elle a été initialement contactée par Facebook en juin pour obtenir la licence de la couverture pour «une publicité qui représentait Facebook comme un défenseur des petites entreprises. La chanteuse dit qu’elle a finalement refusé l’offre de 200 000 $.

«Bien que j’aurais vraiment pu utiliser l’argent, j’ai dit non parce que je ne voulais pas être complice de l’hébergement par Facebook de fausses nouvelles qui pourraient permettre la réélection de Donald Trump», a-t-elle écrit. «Ils ont répondu en disant qu’ils apaisaient les préoccupations des autres participants en faisant des dons aux organismes de bienfaisance de leur choix, en plus de les payer. Je me suis réveillé le lendemain matin et j’ai réalisé que ce n’était même pas de la publicité; c’est de la politique, et je ne sais même pas quelle est la profondeur de cette eau. Cette entreprise Droga5 a travaillé avec Obama et Google et d’autres. J’ai dû m’en aller.

ANOHNI poursuit: «Un mois plus tard, j’ai vu l’annonce. Facebook avait embauché un autre chanteur pour imiter ma version de la chanson. C’était une sensation nauséabonde. Elle appelle ensuite les artistes à se retirer des écosystèmes des grandes entreprises technologiques: «En tant qu’artistes, nous avons été les premiers à être conduits au stand pour commencer à nourrir et à être drainés par des entreprises comme Apple et Facebook. Et maintenant, en tant qu’artistes, nous devons être les premiers à partir. Il faut montrer qu’il est possible de vivre sans Instagram, sans Facebook, sans Google et Amazon. Nous devons nous efforcer de reconstruire nos vies et nos communautés, nos conversations privées, d’une manière qui ne repose pas sur des infrastructures de manipulation et des interfaces fournies par les entreprises les plus riches et les plus malveillantes du monde.

«Après la débâcle sur Facebook, je me suis senti obligé de terminer ma version studio de ‘I Will Survive’», a écrit ANOHNI. «C’était la première chanson que j’ai chantée dans les boîtes de nuit à New York quand j’avais 20 ans. Je l’ai chanté des centaines de fois. À l’époque, je la chantais en pensant à Marsha P. Johnson et à la communauté queer clandestine luttant pour survivre face au sida. Maintenant, cela me semble être un hymne pour l’avenir de la vie sur terre.

En août, Facebook a publié une publicité de soutien aux petites entreprises dont la bande originale était la reprise de Lykke Li de «I Will Survive», que le chanteur plus tard officiellement libérer en septembre.

Lis « ANOHNI réfléchit à son hymne de crise climatique «  4 degrés  » et à la lutte pour la planète”Sur le Pitch.

.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *