Beyoncé, Rihanna, Burna Boy, plus d’indignation de la voix lors des meurtres de protestation au Nigéria

Tendances


Des artistes du monde entier ont exprimé leur soutien aux manifestants nigérians après que des soldats ont tiré sur des foules de manifestants hier (20 octobre), tuant au moins un manifestant. On pense que plusieurs autres ont été tués, la BBC rapports, citant Amnesty International. Davido a appelé le président nigérian Muhammadu Buhari à démissionner et être a essayé pour les crimes contre l’humanité. Son compatriote chanteur nigérian Burna Boy a tweeté depuis Londres qu’il fait pression pour des répercussions politiques contre le gouvernement nigérian.

Des stars telles que Beyoncé, Rihanna, Nicki Minaj et Chance the Rapper se sont également prononcées en faveur des manifestants. «J’ai le cœur brisé de voir la brutalité insensée qui se déroule au Nigeria», a écrit Beyoncé sur Instagram. «Il doit y avoir une fin au SRAS.» Rihanna a condamné «la torture et la brutalisation» par ceux «mis en place pour protéger».

Amnesty International est en train de déterminer le nombre précis de tués lors des manifestations, après que des soldats ont créé une barricade et commencé à tirer sur une foule rassemblée dans la riche région de Lekki. (Le gouverneur de l’État du Nigéria a affirmé qu’une seule personne était décédée.)

Le 11 octobre, après de nombreuses manifestations, le gouvernement nigérian a annoncé que l’unité de police notoire connue sous le nom de SARS (Special Anti-Robbery Squad) avait été dissous. Burna Boy a publié un déclaration peu de temps après: «À mon avis, abolir [SARS] est un premier pas certain, mais nous ne pouvons nous permettre de nous arrêter là », a-t-il écrit. Il a ensuite annoncé une organisation caritative pour aider ceux qui avaient été blessés ou arrêtés pendant les manifestations, ainsi qu’une initiative pour diffuser des informations et «amplifier la communauté créative et technologique».

Ces dernières semaines, d’éminents musiciens se sont joints aux manifestations par procuration dans le monde entier et en ligne, y compris des musiciens nigérians tels que Davido, WizKid, Tiwa Savage et M. Eazi. «Nous n’avons pas peur de parler», WizKid m’a dit lors d’une manifestation à Londres le 10 octobre. «Jeunes Nigérians, ne laissez personne vous dire que vous n’avez pas de voix.»

Le SRAS s’est formé en 1992, chargé de lutter contre la criminalité au Nigéria. Dans un rapport de juin, Amnesty International documenté au moins 82 cas présumés de «torture, mauvais traitements et exécutions extrajudiciaires» par le SRAS entre janvier 2017 et mai 2020.

.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *