Brian May craignait de mourir pendant une crise cardiaque

Hits



Brian May craignait de mourir lorsqu’il a été hospitalisé à la suite d’une crise cardiaque.

Le Queen Rocker a été admis à l’hôpital en mai après ce qu’il pensait initialement être une grave blessure musculaire qu’il avait subie en jardinant – et avait besoin de trois stents dans son cœur en raison de l’épisode cardiaque.

Cependant, l’homme de 73 ans a mal réagi aux médicaments et a souffert d’une hémorragie de l’estomac, et il a maintenant révélé qu’à un moment donné, il craignait de mourir.

«C’était choquant», a-t-il déclaré lors d’une interview avec l’émission de télévision britannique Good Morning Britain. «C’est à ce moment-là que j’ai failli perdre la vie – pas assez étrangement la crise cardiaque. Si quelqu’un veut en parler, contactez-moi.

« Vous devez être si prudent avec les médicaments qu’ils vous donnent. C’est génial pour les stents, c’est bon pour le cœur, ce n’est pas très bon pour le reste de votre corps et vous pouvez vraiment descendre. C’est une corde raide que vous marchez. « 

La star subit actuellement une réhabilitation approfondie – un processus qui, selon lui, se déroule bien.

«C’était plutôt mauvais et les complications qui ont suivi étaient plutôt mauvaises. Ça a été une grande montagne à gravir pour reprendre des forces. Mais c’est vraiment devenu ma nouvelle religion; je fais juste de l’exercice, je fais ma rééducation cardio tous les jours et je Je deviens fort », a-t-il partagé. « Je suis très reconnaissant. J’ai eu un chirurgien formidable. Je suis tellement reconnaissant d’être en vie. Il y a quelques années, cela n’aurait pas pu arriver. J’ai trois stents en moi, qui fonctionnent très bien. Je me sens bien. « 

Le musicien de We Are the Champions a ajouté: « La pire chose qui soit arrivée a été une hémorragie de l’estomac et j’ai perdu énormément de sang. J’étais anéantie, je ne pouvais pas traverser le sol. J’ai passé un mauvais moment.

« Un catalogue de désastres, de sciatique aussi. Je ne sais pas trop comment j’ai eu ça. La douleur était si atroce que je ne pouvais pas vraiment subir l’opération au début pour les stents. L’opération cardiaque réelle était un doddle comparé à la sciatique. Mais je suis bon! « 

.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *