Chelsea Handler: «  50 Cent n’était pas sérieux au sujet du vote Trump  »

Hits



La comédienne Chelsea Handler a clarifié les choses avec son ex-petit ami 50 Cent après avoir confirmé qu’il «n’était pas sérieux» au sujet du vote pour le président américain Donald Trump aux élections de 2020.

Le hitmaker In Da Club a suscité la controverse la semaine dernière après s’être rendu sur Twitter pour annoncer son approbation du président sortant républicain, affirmant que les propositions fiscales du challenger démocrate et ancien vice-président Joe Biden pour les riches l’avaient fait voir rouge.

Son appel aux fans de « voter pour Trump » a exaspéré Handler, qui a longtemps été franc dans sa critique du magnat de la propriété devenu leader politique, et elle a même proposé de s’occuper elle-même des problèmes fiscaux des années 50 s’il changeait d’avis.

Le rappeur a semblé revenir sur son soutien à Trump dans un message sur Twitter lundi, lorsqu’il a écrit: « F ** k Donald Trump, je ne l’ai jamais aimé », et mercredi, Handler a révélé que les ex avaient parlé, avec 50 admettant qu’il était juste déconner.

« Il m’a appelé … il y a deux nuits. Nous avons parlé pendant environ une demi-heure … », a déclaré Handler dans l’émission américaine The View, expliquant qu’elle l’avait contacté en ligne, lui demandant de parler en privé.

« J’ai dit: ‘Pouvez-vous m’appeler s’il vous plaît à ce sujet? Je ne veux pas que cela soit public. Je veux vraiment savoir si vous êtes sérieux au sujet de votre soutien à Trump' », a déclaré la drôle de femme au panel entièrement féminin.

«Il m’a appelé et il n’était pas sérieux, il était juste en train de se foutre sur son Twitter. Il soutient Joe Biden, il m’a dit cela très clairement et il a dit que j’étais capable de vous dire aux filles et à toute autre presse que je a fait qu’il soutient Joe Biden.

«Et puis nous avons parlé et eu une jolie petite conversation.

Handler insiste sur le fait que 50 n’a pas eu besoin de convaincre pour qui voter, même si elle a dû révoquer son offre de couvrir ses impôts parce qu’elle a découvert que c’était contraire à la loi.

« J’ai promis de payer ses impôts, puis j’ai découvert qu’il était illégal de payer quelqu’un pour voter pour votre candidat! » elle a ri. « Alors je lui ai proposé un autre mode de paiement et nous verrons s’il acceptera de me le faire! Mais je n’ai pas à le payer, il est déjà un partisan de Biden! »

L’élection américaine a lieu mardi.

.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *