Le breakdance est officiellement un sport olympique

Tendances


le Comité International Olympique a officiellement ajouté le breakdance au programme des épreuves de médailles aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Il s’appellera casser, comme il a été initialement doublé par les danseurs lors des premières soirées hip-hop du Bronx dans les années 1970. Première proposition par les organisateurs parisiens après des essais aux Jeux olympiques de la jeunesse de 2018 à Buenos Aires, en Argentine, la rupture olympique rejoindra les compétitions d’escalade sportive et de basket-ball 3 contre 3 sur la place du Concorde à Paris.

Breaking n’a pas été conçu à l’origine comme un sport, mais comme une forme d’expression artistique qui tire son nom des «breaks» que les DJ hip-hop bouclaient à partir de pistes disco et funk populaires, avec des parties de batterie isolées idéales pour danser. Après une vague de popularité grand public dans les années 1980, il a évolué pour inclure des compétitions de prouesses athlétiques hautement acrobatiques, auxquelles ces événements olympiques sont susceptibles de ressembler.

Lire la fonctionnalité « Longform » de Pitchfork « Style Wars revisité.« 

.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *