Sir Paul McCartney ne s’attend pas à être la tête d’affiche de Glastonbury l’année prochaine

Hits



La légende des Beatles, âgée de 78 ans, devait figurer en tête de l’affiche lors de l’extravagance musicale de juin, mais elle a été annulée en raison de la pandémie de coronavirus, et le hitmaker «  Hey Jude  » ne s’attend pas non plus à ce que le festival de l’année prochaine ait lieu.

Il a dit: « Glastonbury, où vous avez plus de 100 000 personnes entassées dans un champ? C’est un super-épandeur. »

Pendant ses mois de quarantaine à la maison dans le Sussex, Paul s’est tourné vers la musique, écrivant des chansons pour son propre plaisir avant de se rendre compte qu’il avait réussi à assembler une suite de «  McCartney  » des années 1970 et de «  McCartney II  » des années 1980 en faisant un disque dans lequel il a écrit et a produit toutes les chansons, ainsi que chanter et jouer de tous les instruments.

Réfléchissant sur le nouveau ‘McCartney III’, il a déclaré au journal The Sun: «Nous avons été choqués de nous retrouver au milieu de cela mais, pour certaines personnes créatives, cela nous a donné un temps inattendu.

«J’aurais dû répéter pour mes concerts, culminant à Glastonbury, et soudainement tout cela a été éliminé, alors j’ai pu faire un enregistrement.

«Je faisais de la musique uniquement pour moi que personne n’allait vraiment entendre, sauf moi et ma famille.

«J’ai soudainement eu environ 11 ou 12 titres, ne sachant pas quoi en faire. . . mais ensuite le sou a chuté.
«J’ai pensé à ‘McCartney I et II’. J’avais joué tous les instruments sur ceux-ci, ce qui a mis ça dans la même classe, donc ça devrait être McCartney III. J’avais trouvé une place pour ça.

Paul se sent « chanceux » d’avoir un home studio car cela signifie qu’il peut être très expérimental avec son travail.

Il a dit: «J’ai de la chance parce que j’ai mon studio. Je peux venir un jour et me dire: «Écoutez, j’en ai marre de faire des chansons, je dois juste monter sur mon ordinateur et faire semblant d’être un orchestre».

«Ou cela peut impliquer de monter à la batterie et de faire un morceau de danse. J’adore cette liberté, ce sentiment de «Wow, tu voles!» »

.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *